Actualités

Job Dating

Le cabinet Carole Dehays organise le 12 Octobre 2017 un job dating spécialisé sur les métiers de la charpente métallique. Venez nombreux.

Soirée Impulsion 2016

Découvrez en vidéo la soirée du Club Impulsion 2016 au château de Maintenon

Joyeux anniversaire !

Le Club fête cette année ses 10 ans au service des entreprises.

Accessibilité des locaux aux handicapés

Les établissements recevant du public (magasins, centres commerciaux, hôtels, restaurants, bureaux...) - dits « ERP » - nouvellement créés sont tenus...

Ce qui change au 1er avril

La Déclaration Sociale nominative (DSN) devient obligatoire. Le Prêt à la Création d'Entreprise (PCE) prend fin.

Le gouvernement veut enfin réformer l'épargne salariale.

18/11/2014
Annoncée par François Hollande depuis le début de son quinquenat, la réforme de l'épargne serait enfin sur les rails. Pour simplifier et élargir l'intéressement et la participation plusieurs mesures devraient être annoncées cette semaine.

1) L'exécutif va supprimer la prime de partage des profits instaurée en 2011 et versée aux salariés par les entreprises dont les dividendes augmentent deux année de rang. Cette mesure ne concernait en pratique que les cadres les mieux payés des grandes entreprises.

2) TPE-PME : Exonération du forfait social.

La participation n'étant obligatoire qu'au-delà de 50 salariés, moins d'un salarié sur cinq bénéficie d'Epargne Salariale dans les PME. Le projet prévoit d'exonérer du forfait social de 20% les entreprises qui mettent en place pour la première fois un dispositif d'épargne salariale.

3) Le passage du seuil de 50 salariés assoupli.

Eviter que les PME ayant déjà un accord d'intéressement et franchissant le seuil de 50 personnes ne soient mises en difficulté par l'obligation de verser aussi de la Participation.

4) Vers un forfait social modulable.

La forte hausse (de 8 à 20%) du forfait social décidée en 2012 avait donné un coup de frein à l'essor de l'épargne salariale. L'exécutif envisage faire marche arrière en réduisant de nouveau ce taux de forfait pour les entreprises dirigeant l'épargne de leurs salariés vers le financement de l'économie via des fonds de soutien aux PME. Pas sûr que les salariés souhaitent investir leurs primes d'intéressement sur des actifs à risques sans que cela leur soit expliqué,

5) Harmoniser Participation et Intéressement.

L'intéressement resterait facultatif et les critères de déclenchement de la participation seront allégés selon des critères restant encore à préciser.

 

L' avis de Christophe BROUSSEAU, conseil en gestion de patrimoine  :

L'épargne salariale devrait encore davantage permettre à des entreprises de distribuer de pouvoir d'achats à leurs salariés dès lors que celles-ci en auront la capacité. L'entreprise devient le prisme obligatoire de toutes les cotisations. L'entreprise doit désormais vérifier que les collaborateurs disposent bien d'une Mutuelle et cotisera de plus en plus pour la retraite de ses salariés.

Les dispositions annoncent bien des allègements de charges en vue de redistribuer du pouvoir d'achat aux salariés afin de relancer la consommation.

Compte tenu de mon expérience sur ce sujet, l'épargne salariale est surtout un superbe outils patrimonial pour les dirigeants de PME lorsque nous mettons en place des abondements payés par l'entreprise.